Les médias et l'impression 3D

L'impression 3D décolle peu à peu...


Article publié dans la République du Centre le 15/06/2016.

Il est nécessaire de promouvoir l'impression 3D, et les médias peuvent aider à faire connaître l'offre des "starts-up" qui se lancent dans ce domaine. Tel qu'expliqué dans mes articles publiés dans ce blog, je suis sûr que l'impression 3D sera démocratisée dans moins de 10 ans, mais avant cela il est nécessaire de se préparer à ces nouveaux besoins : cela passe par l'implication des entreprises du secteur à créer les bases de ce nouveau marché, mais tout cela n'est pas possible sans l'action des pouvoirs publics qui doivent tirer vers le haut cette nouvelle demande, en aidant fiscalement les entreprises qui souhaitent s'équiper d'imprimantes 3D mais pas seulement....Il faudra forcément intégrer l'impression 3D dans l'éducation, tant cette technologie concernera multitude de métiers à l'avenir. 

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Dominique (vendredi, 01 juillet 2016 14:08)

    Je me demande si le grand public et les médias ne se sont pas emballé trop vite avec cette techno. Certes sont développement est croissant (en même temps on part de loin) mais les applications sont principalement industrielles pour le moment (http://www.primante3d.com/etude-impression-3d-20160609/). Le jour où une imprimante 3d pourra imprimer en combinant au moins 3 matériaux différents et la modélisation 3d sera démocratisée, alors peut-être que ces machines auront une chance de trôner un jour dans nos salons...

  • #2

    Model 3D (vendredi, 01 juillet 2016 14:47)

    Certes, on peut faire énormément de choses avec une imprimante 3D mais il faut avoir un minimum de connaissances et de patience. Le tout n'est pas de s'emballer ou pas, l'intérêt est de savoir s'il existe un marché futur lié à cette technologie et s'il faut se préparer à ces nouveaux besoins. La réponse est oui. Le retard technologique que l'on a déjà dans ce domaine n'est pas comparable à celui des réseaux de téléphonie + internet, puisque ce secteur touchait en grande partie des services. Cette fois-ci il est bel et bien question d'industrie, et il faut se préparer dès maintenant à articuler une offre autour d'une demande afin de ne pas rater le train en marche.